Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Jean-François PARMENTIER - Docteur en Dynamique des fluides

Portrait

-

05/12/2019

Docteur en Dynamique des fluides
Thèse soutenue en 2010 
Institut National Polytechnique Toulouse
École doctorale MEGeP / Institut de mécanique des fluides de Toulouse

(c) Jean-François Parmentier

Jean-François, qui es-tu ?

J’habite juste à côté de Toulouse où j’y ai fait mes études d’ingénieur puis ma thèse. Mes grandes passions sont d’apprendre, d’échanger avec les gens et de jouer. J’aime donc l’enseignement, la formation, l’animation en colo de vacances …/

Parle-nous de ta thèse !

Imaginez un tas de farine sur lequel on souffle avec un sèche-cheveux. Le but de ma thèse était de modéliser avec des équations, puis de simuler par ordinateur, cette farine mouvante sous forme d’un fluide au comportement particulier. En réalité ce n’était pas de la farine, mais des micros billes de catalyseur, et l’application réelle était le craquage catalytique.

Quelle est ta profession actuelle ?

Depuis 2014, je fais de l’accompagnement pédagogique dans l’enseignement supérieur. Concrètement, je suis embauché par une université ou une école - en ce moment l’ENSEEIHT - pour aider les enseignants à améliorer leurs cours. Par exemple un enseignement peut venir me voir en disant : « En cours les étudiants ne m’écoutent plus, que puis-je faire ? ». Je lui propose alors une série de techniques pédagogiques pour régler son problème et surtout améliorer l’apprentissage des étudiants.

Quelles sont les compétences techniques et les compétences humaines (on parle aussi de soft skills) que tu peux clairement lier, avec le recul, à ton expérience de doctorat ?

Pour moi, être docteur en sciences, c’est notamment être garant d’une certaine validité dans nos propos. Cette validité est issue de notre démarche scientifique, à la fois fondée sur des résultats expérimentaux et collective. Ainsi, les réponses que je fournis à un enseignant pour l’aider ne sont pas issues de mon avis personnel, mais se basent sur l’ensemble des connaissances obtenues sur la question grâce aux recherches en enseignement et en psychologie cognitive. Au final, la compétence que j’utilise donc le plus est la capacité à aller chercher différentes sources d’informations pour répondre à une question, à évaluer leurs degrés de fiabilité, puis d’en faire une synthèse claire et utile. Faire de la biblio, comme on dit !

Ça fait quoi d'être Docteur, au quotidien ? Est-ce que ça t'a ouvert des portes ?

Évidemment la Gloire, l’Amour et l’Argent… Euh… ah non ! Plus sérieusement, je travaille essentiellement avec des enseignants-chercheurs en science. Le fait que j’ai eu une thèse, et en particulier en science, fait qu’ils m’estiment comme un de leurs pairs. C’est quasi vital au quotidien, car en pratique je leur dis souvent que leur manière d’enseigner n’est pas top, et qu’il faut changer. Si j’étais perçu comme un « extérieur », ce discours passerait beaucoup moins bien. J’enseigne aussi régulièrement et je mets en pratique ce que je conseille de faire, donc à la fois je connais le terrain, je comprends l’essence de ce qu’ils enseignent, et je partage les mêmes codes, la même culture de chercheur en science. Il m’arrive aussi de travailler avec des enseignants du secondaire (collèges et lycées) et d’avoir à interagir avec des inspecteurs, des recteurs … Dans ce cas, le fait d’être docteur m’ouvre clairement des portes. Il y a une sorte « d’aura » qui va avec le titre. Mais cela n’aide que les premiers instants : à nous d’être pertinents ensuite !

Que souhaiterais-tu dire aux autres Docteurs du réseau de l'Université de Toulouse ainsi qu'aux doctorants actuels ?

Vous êtes docteurs, n’ayez peur de rien et surtout n’ayez pas peur de changer. C’est difficile de passer d’un domaine où l’on est expert à un autre où l’on ne connaît quasi rien. Mais on est déjà devenu expert une première fois, alors on peut le faire de nouveau. Bref, si vous sentez l’appel du changement, allez-y. Et si vous ne le sentez pas, changez quand même un peu, ça fait toujours du bien.

As-tu une anecdote ou un fun fact sur tes années de thèse que tu souhaiterais partager ?

Un matin je suis rentré dans la salle centrale de réunion. Et qu’y ai-je vu ? Une amie doctorante italienne qui apprenant à un postdoc à faire de la pizza, rouleau à pâtisserie en main et farine partout !


40 vues Visites

J'aime

  • Alumni
  • Carrière
  • MEGEP
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Marianne GOSSET - doctorante en microbiologie et fermentations - procédés œnologiques

photo de profil d'un membre

Lolla CHOUCAVY

30 juin

Portrait

Delphine SORDES - Docteure en Physique et nanophysique et ingénieure système en R&D

photo de profil d'un membre

Lolla CHOUCAVY

05 juin

Alumni à la Une

Corinne JOFFRE - Docteure en Biophysique et biologie moléculaire et secrétaire générale d'ANITI

photo de profil d'un membre

Lolla CHOUCAVY

26 mai

1