Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Thomas WATTEZ - Docteur en Génie civil

Portrait

-

13/04/2020

Docteur en Génie civil
Thèse soutenue en 2013
INSA Toulouse
École doctorale MEGeP /Laboratoire MDC

Qui es-tu ?

Thomas Wattez, 33ans, originaire du Vaucluse et habitant dans le Vaucluse, passionné de sciences, de cuisine, de montagne et de photographie.

Parle-nous de ta thèse !

Le sujet touchait à la qualité des enceintes bétons utilisées dans le confinement des déchets radioactifs et essentiellement à l'évaluation des phénomènes de diffusion au travers de ces matériaux. Le but était de développer une méthode de mesure de la diffusion sur ces bétons très performants en remplacement d'une méthode très longue à réaliser et elle-même consommatrice de produits radioactifs

As-tu une anecdote à partager ?

Le travail dans une installation nucléaire et avec des produits radioactifs était clairement effrayant au début. Mes premiers essais de paillasses, je tremblais tellement que le technicien-formateur qui m'accompagnait en permanence me disait que c'était inutile d'agiter mes produits en permanence...

Quelle est ta profession actuelle? (quelles sont tes missions, que fais-tu au quotidien ou de façon hebdomadaire, comment vois-tu ton métier, comment es-tu arrivé·e là)

Responsable Recherche & Innovation. Travaillant pour une société taille PME implantée dans 5 pays européens (et un marché qui en touche au total 8) avec une forte propension à l'innovation, je touche un peu à tout : encadrement doctorant(s), montage de projets recherche-industriels, demande de financement (ADEME, Europe, …), support technique et assistance commerciale, ... le tout dans plusieurs langues et avec des cultures sociales-techniques-industrielles variées.

 Pour arriver à ce poste, ce fut un long (mais nécessaire) chemin! 

Après mon doctorat soutenu en Septembre 2013, j'ai voyagé plusieurs mois, enchainé ensuite sur 1 an d'ATER, puis quelques mois de formation orientée bilan de compétences, "soft skills", psychologie du recrutement, suivie d'un CDD de presque 1 an en Irlande en tant qu'ingénieur et enfin un retour à Toulouse pour un postdoc de 2 ans financé par mon employeur actuel

Quelles sont les compétences techniques et les compétences humaines (on parle aussi de soft skills) que tu peux clairement lier, avec le recul, à ton expérience de doctorat ?

Pour les compétences techniques, je citerais les classiques du doctorant (et pourtant essentielles) : gestion de projets, gestion d'équipe et tous les outils de communication (intra- et extra-). En "soft skills", il y a évidemment la capacité de communication (en complément des outils de communication) et l'écoute qui vont de pair. Ces derniers ne sont d'ailleurs pas forcément innés (on n'est pas tous capable de gagner MT180 dès sa première année!) mais qui peuvent vraiment s'apprendre et se travailler. La curiosité, normalement point commun à tous les chercheurs, permet aussi de développer des "soft skills" très valorisables que sont la créativité, l'esprit d'entreprendre et la motivation. Enfin, la période de doctorat est rarement associée (et ne doit pas en tout cas l'être) à une période de solitude ; l'équipe, le labo, l'entourage doivent constituer un support important et au final permettent au docteur de développer son esprit collectif !

Ça fait quoi d'être Docteur, au quotidien ? Est-ce que ça t'a ouvert des portes ? Est-ce que c'est une expérience que tu valorises ?

Au quotidien, ça permet à un certain nombre de mes amis de faire des blagues ! Professionnellement parlant, en France, cela reste encore difficile à valoriser aux yeux des entreprises privées, même s'il y a de l'amélioration je trouve, mais partout dans le reste de l'Europe, on y reconnait une vraie valeur, un certain graal de la formation et de l'apprentissage scientifique (les opportunités dédiées y restent quand même limitées). Il est clair au final que je n'aurais pas eu ce parcours et ces opportunités après 2013 si je n'avais pas eu le diplôme du doctorat et surtout l'expérience technique/humaine qui va avec.

Que souhaiterais-tu dire aux autres Docteurs du réseau de l'Université de Toulouse ainsi qu'aux doctorants actuels ? As-tu des conseils ?

Le doctorat est un diplôme polyvalent, qui ouvre des portes aussi bien dans le secteur public, en tant qu'expert d'un sujet précis, reconnu à l'international, que dans le privé où l'on peut être amené à changer totalement de thématique, de méthode, de mode de management avec parfois l'envie ou la nécessité de repasser par la case "formation" (faire un grand écart professionnel). Le doctorat constitue en cela une étape ambivalente pour celles et ceux qui la vivent : la volonté de se spécialiser sur un thème précis et par la même occasion développer sa capacité à faire tout autre chose. 

Un conseil: rester curieux et ouvert d'esprit, toujours avoir envie d'apprendre et être de porter un regard extérieur sur son rôle et son impact dans la société

80 vues Visites

J'aime

  • MEGEP
  • Carrière
Retours aux actualités

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portrait

Marianne GOSSET - doctorante en microbiologie et fermentations - procédés œnologiques

photo de profil d'un membre

Lolla CHOUCAVY

30 juin

Portrait

Delphine SORDES - Docteure en Physique et nanophysique et ingénieure système en R&D

photo de profil d'un membre

Lolla CHOUCAVY

05 juin

Alumni à la Une

Corinne JOFFRE - Docteure en Biophysique et biologie moléculaire et secrétaire générale d'ANITI

photo de profil d'un membre

Lolla CHOUCAVY

26 mai

1